Ne jouez pas avec votre sécurité

Accueil > Sécurité

Sécurité


 

Chères et Chers motocyclistes,

 

La sécurité n’est pas encore obligatoire,

Elle est juste indispensable !

 

« Dans la majorité des cas étudiés, la cause de l’accident était l’erreur humaine : Le plus souvent, un autre conducteur n’avait pas détecté la présence du deux roues dans la circulation automobile en raison d’un moment d’inattention, d’une obstruction temporaire du champ de vision ou de la faible visibilité du deux roues ».

Motorcycle Accidents in Deph Study (MAIDS), www.maids-study.eu

 

Les systèmes AIT-LIGHT vous permettent d’être BIEN VU surtout lorsque vous ralentissez et/ou changez de direction.

Nos systèmes sont actifs, et non passifs comme le sont les survêtements fluorescents et autres systèmes réfléchissants.

A l’inverse des systèmes de signalisation d’origine équipant en série les motocycles, nos systèmes se portent sur le dos ou se fixent sur un top-case. Les signaux d’origine « feu stop » et « clignotants » sont ainsi reproduits en hauteur et dans le champ de vision de l’automobiliste qui vous suit...

Les dispositifs AIT-LIGHT répondent donc directement à ce fort besoin d’amélioration de visibilité des motocyclistes par rapport aux autres usagers de la route dans la circulation dense des villes…

En réduisant  significativement les risques de collisions par l’arrière et les cotés, le Case-Light et Clic-Light améliorent réellement et de manière préventive votre sécurité en signalant efficacement vos changements de direction et vos ralentissements.

 

Etude menée par la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) afin d’évaluer l’efficacité du troisième feu stop automobile.

En 1998, la NHTSA a publié un rapport technique sur l’efficacité à long terme du troisième feu stop sur les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers.

Le rapport en question décrit l’efficacité du troisième feu stop, année par année, de 1986 à 1995. L’utilité du troisième feu stop est de prévenir les collisions par l’arrière car, lorsque le conducteur appuie sur le frein de service, le troisième feu stop prévient d’une manière évidente et sans aucune ambiguïté les conducteurs des véhicules suivants qu’ils doivent ralentir.

Grâce au troisième feu stop, on réduit de 48 à 54 % les collisions par l’arrière, c’est-à-dire celles qui sont précédées d’un coup de frein du premier véhicule. Or, puisque près des deux tiers de toutes les collisions par l’arrière supposent un freinage préalable du premier véhicule, ces résultats équivalent à une réduction de 35 % des collisions par l’arrière de tous les types.

Télécharger l’étude ici.